Fondue chinoise – presque locale

Un repas convivial, sain et généreux. Rien de mieux qu’une fondue chinoise pour passer un bon moment chaleureux qui fait du bien. Chinoise oui, mais avec des produits locaux et de saison, c’est mieux.

J’en rêvais … retour sur notre repas de Noel en famille du 10 Janvier (faute de mieux) car la fête avait été annulée pour nous. Nous nous sommes donc bien rattrapés le weekend dernier et j’ai pu utiliser ce magnifique service à fondue en fonte et en bois offert par belle maman. J’ai simplement dû compléter le service avec ces petits paniers à fondue (plus pratiques pour les légumes que les piques traditionnelles). Je les ai trouvés au Paris Store de Wolfisheim (pas le magasin le plus « gégé » et responsable pour faire des achats, il n’y avait rien sur Le Bon Coin, mais ceux là je les garderai très longtemps je pense).

Pour ce qui est des produits utilisés, j’ai un peu changé les accompagnement pour éviter au max d’utiliser des produits venus de loin. Limité le bilan carbone de chaque assiette est un combat quotidien ici. Pas d’avocat ni de fruits exotiques ici, mais des choux fleurs et brocolis locaux, une grosse betterave rouge et surtout des viandes locales, bio et d’élevages non-intensifs (merci la boucherie du Coté Nature). Oui car j’achète si peu de viande en ce moment que j’ai plaisir à en choisir une de qualité pour les grandes occasions. On peut évidemment aussi se tourner vers une fondue entièrement végétraienne (avec du tofu et des légumes) ou une fondue à base de poissons et crustacés (et pour ça je vous renvoie aux produits et panier de chez Poiscaille (les seuls à ma connaissance à faire de la pêche responsable).

Seules la citronnelle et la ciboulette thaï venaient du Paris Store (et donc certainement d’une longue fillière d’importation). Mais on peut utiliser la citronnelle séchée de la marque Herbier de France (dispo sur Kazidomi) et remplacer la ciboulette thaï par de l’ail frais ou s’en passer complètement. Ce n’était absolument pas insoluble.

Enfin j’accompagne le tout de nouilles de riz ou de riz blanc et surtout d’une sauce cacahuète (pas présente sur les photos parce que totalement engloutie). C’est une sauce que je proposais déjà avec les rouleaux de printemps. Il suffit de mixer des cacahuètes (bio et achetées en vrac chez Coté Nature ici) avec de la sauce soja, un peu de miel ou de sirop d’agave et de l’eau. Elle a généralement beaucoup de succès. :) En bref, aucune raison que vous ne vous régliez pas avec tout ça.

Ingrédients :

Bouillon :

  • 30 cl de sauce soja
  • 3 cm de racine de gingembre frais
  • 3 tiges de ciboulette thaï
  • 2 tiges de citronnelle
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 pincée de piment fort (facultatif)
  • Sel et poivre
  • Eau

Ingrédients à cuire :

  • Assortiment de viandes et/ou crustacés et/ou poissons
  • Légumes de saison (ici chou fleur, brocoli, betterave rouge, champignons)

Accompagnement :

  • Nouilles de riz et/ou riz

Sauce cacahuètes :

  • 40 g de cacahuètes
  • 1/2 c. à c. de gingembre moulu
  • 1 c. à s. de miel
  • 10 cl de sauce soja
  • Eau

Préparation :

Préparer le bouillon :

Ecraser l’ail, couper en rondelles la citronnelle et la ciboulette thaï, éplucher et détailler en cubes le gingembre.

Placer tous les ingrédients dans un une grande casserole et recouvrir de 2,5 litres d’eau (à ajuster selon la taille de votre caquelon à fondue). Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser mijoter à petite ébullition pendant minimum 30 minutes. Rectifier l’assaisonnement avec le sel et poivre (il faut que ce soit assez salé, cela dépend de la sauce soja utilisée donc n’hésitez pas à goûter sans vous brûler).

Préparer la sauce aux cacahuètes :

Placer tous les ingrédients pour la sauce dans un mixeur. Mixer à pleine puissance et ajouter progressivement l’eau par petites touches jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse. Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Préparer la table de la fondue :

Faire cuire le riz et/ou les nouilles.

Détailler la viande et les légumes en petites bouchées et servir le tout dans des plats façon buffet.

(Pour une fondue plus « COVID friendly … », servir les sauces à part et préparer les assiettes à l’avance. Un peu triste mais bon.)

Chacun plonge ensuite ce qu’il souhaite manger dans le bouillon mis au centre de la table (sur son brûleur), et tout le monde se régale.

Plus la fondue avance, et plus le bouillon devient bon.

Laissez-moi un petit mot :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.