Salade d’hiver aux noix de Saint-Jacques – La pêche responsable avec Poiscaille

Cette semaine j’ai enfin pu tester les services incroyables de Poiscaille, une entreprise qui devrait plaire à tous les amoureux des produits de la mer mais soucieux de l’environnement.

Il faut dire que ça fait des années que je n’achète plus de poisson à Strasbourg. Je vous en ai déjà parlé à maintes reprises mais pour moi le saumon, le cabillaud et toutes ces espèces victimes de la surpêche et de l’exploitation des océans sont exclues de mon assiette. Difficile par ailleurs de trouver des crustacés et des poissons frais en Alsace sans se frotter à la pêche industrielle … Un vrai dilemme pour moi qui suis quand-même petite-fille de poissonnier … :(

Poiscaille, le circuit court de la mer :

Mais ça c’était avant que je n’entende parler de Poiscaille dans l’émission « On va déguster » sur France Inter La pêche éco-responsable (cliquez sur le lien pour réécouter l’émission en podcast). L’idée de Charles Guirriec son créateur était de redonner de la visibilité aux petits pêcheurs, de faire connaître les espèces dont personne ne se soucie et qui pourtant sont en abondance dans nos océans (et délicieuses), et de réconcilier la pêche et l’écologie … Il a en fait repris un peu l’idée des paniers de légumes des AMAP en l’appliquant à la mer : un projet ambitieux mais qui met l’eau à la bouche. Chez Poiscaille, il n’y a ni gros chalutier, ni gros filets, et encore moins de pêche électrique. On se soucie des saisons et des périodes de reproduction, du calibre des espèces qu’on attrape, et on essaye non pas de répondre à une demande internationale mais plutôt de créer une offre en accord avec ce qui se présente réellement et naturellement dans les océans. Les pêcheurs sont également payés au prix juste et ça c’est une vraie valeur ajoutée pour un métier difficile et qui fait face à une concurrence sans scrupule. Pêcher moins pour gagner plus, un vrai concept d’avenir.

Pour ce qui est de l’offre justement, Poiscaille fonctionne sur un système de casiers (avec ou sans abonnement). Selon les formules, on peut recevoir la pêche du jour (une jolie surprise venue tout droit de la mer) ou faire sa sélection selon les propositions des derniers arrivages. Pour ma part j’ai choisi un formule de 4 casiers livrés toutes les deux semaines (je vais toutefois vous épargner le récit de ma bourde, je me suis plantée dans la commande et ai reçu les 4 casiers d’un coup … faites donc attention au moment de la commande, mais ça ne pouvait arriver qu’à moi …). Les produits arrivent ultra frais et sont livrés soit au domicile, soit en point de vente partenaire (à Strasbourg, c’est dans la boutique de La Nouvelle Douane). Pour ma première commande, j’ai craqué pour les coquilles Saint-Jacques entières dont la saison vient tout juste de commencer, le tout pour 22,90 € avec la livraison. J’en ai reçu 2 kg entières fraîchement pêchées, que j’ai ensuite intégrées dans une salade d’hiver sucrée salée toute douce et légèrement acidulée. Un délice.

Et pas de panique ! Pour celles et ceux (comme moi) que ça impressionnerait un peu de devoir cuisiner des poissons ou des crustacés inconnus au bataillon et entiers, il faut savoir que le site internet est rempli de conseils et de bonnes astuces. Il y a même une chaîne YouTube avec des tutos hyper clairs. J’ai ainsi pu ouvrir sereinement mes noix de Saint-Jacques et intégrer la barbe de celles-ci dans une soupe aux tomates pour ne rien jeter (comme conseillé en ligne) … un délice zéro déchet qui a fait mes soirées de la semaine. Bref ! Tout est bon dans le BON poisson, et Poiscaille nous en fait la démonstration.
Hâte de découvrir mes autres commandes, moi qui pensais ne plus pouvoir manger de poisson à la maison en raison de mes convictions … je suis comblée. C’est mon grand-père qui serait content, Papy si tu m’entends … :)

♥️

Ingrédients :

  • 12 noix de Saint-Jacques
  • 2 oranges
  • 1 citron vert
  • 1 avocat
  • 1 Concombre
  • 1 Oignon rouge
  • 1 bouquet de coriandre
  • 100 g de salade mâche
  • Huile d’olive
  • Sel poivre

Préparation :

Disposer la mâche au fond de chaque assiette.

Râper le concombre et le disposer par dessus. Découper les oranges en suprêmes, couper l’avocat et répartir les morceaux sur le dessus. Émincer la coriandre et l’oignon rouge. Les ajouter et arroser le tout de jus de citron vert. Saler et poivrer.

Avant de servir : Faire chauffer un fond d’huile d’olive dans une poêle. Y déposer les noix de Saint-Jacques et les faire cuire 3 minutes sur une face à feu vif, puis 1 minute sur l’autre. Saler et poivrer.

Déposer sur la salade, ajouter un filet d’huile d’olive.

Servir immédiatement.

6 réflexions sur “Salade d’hiver aux noix de Saint-Jacques – La pêche responsable avec Poiscaille

  1. Ah génial ! Strasbourgeoise aussi, le bon poisson frais manque effectivement ici, à mille lieux de la mer la plus proche !
    Je suis très tentée… la commande reçu à la Nouvelle douane implique des frais de livraisons ?

Laissez-moi un petit mot :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.