Et au fait, on mange super bien en Pologne !

Ici il fait ultra moche depuis quelques jours. On n’en peut plus ! Alors un nouvel article « voyage » s’impose, même si ce n’est pas vraiment « tropical » comme destination !
D’ailleurs, la Pologne n’est pas une destination à laquelle nous aurions normalement pensé pour le weekend du 14 juillet. Ce sont d’heureuses circonstances qui nous y ont conduit : le beau mariage de nos copains Guillaume et Joanna à Varsovie. Et quoi de mieux qu’un mariage pour découvrir la cuisine et les traditions d’un pays ? Nous avons donc pris nos sacs à dos, nos baskets, costumes et escarpins (pas facile dans une petite valise de cabine) pour arpenter au mieux les pavés et les joies de la culture polonaises. Pour l’itinéraire, nous avons d’abord fait escale à Cracovie avant de se rendre en train (3h30 c’est long) à Varsovie et célébrer le mariage avec les copains.

DSC_0557DSC_0561
Mon but aujourd’hui n’est évidemment pas de faire un guide touristique de la Pologne – il en existe assez et je n’y étais pas assez longtemps pour ça – mais bien de vous faire découvrir en image les incontournables de la cuisine polonaise – et dont on s’est délecté. Vous verrez qu’en Pologne, on mange en fait super bien ! Enjoy !

DSC_0438

Dès notre arrivée, nos bagages à peine déposés à l’hôtel Polonia de Cracovie (grande bâtisse typique aux chambres très propres et très … « polonaises ») nous sommes allés manger dans une brasserie très populaire de la ville (adresse plus bas) et dans laquelle j’ai dégusté mes premiers pierogis  (accompagnés d’un litre de bière, y’avait pas plus petit ^^). Premier coup de cœur, premier amour.

IMG_1670

Pod Wawelem

Les pierogis (à prononcer avec un gros accent polonais) :

Les pierogis, sortes de dumplings ou petits raviolis polonais, sont un peu les incontournables d’un séjour en Pologne. On en trouve partout, frits à la poêle ou cuits à la vapeur. Il en existe plusieurs sortes. La plupart sont végétariens : les classiques aux pommes de terre et cottage-cheese, les plus épicés, au chou et aux champignons, et enfin les plus « green » – mes préférés – aux épinards et à la feta. Dans certains restaurants on en trouve parfois à la viande, mais c’est plus rare (et ils sont moins bons !).

On les sert généralement sans accompagnement, parfois avec une sauce à la crème, quelques oignons frits et un peu d’huile, mais c’est tout. Et c’est un régal !

Où les trouver ? Un peu partout, dans les brasseries, les restaurants traditionnels mais aussi et surtout les « bars à lait ».*

DSC_0458

Pierogis chez Tomasza

Les « bars à lait » :

Les bars à lait sont une vieille institution polonaise, héritée du XIXe et dont la tradition a été consolidée durant la période soviétique. On en trouve aujourd’hui dans toutes les villes et ils dégagent quelque chose d’un peu nostalgique. Ces petits bars-restaurants, avec généralement peu de tables, proposent des plats simples, commandés et servis au comptoir, et traditionnellement à base de farine, d’œufs et de lait. Les prix défient souvent toute concurrence !! En revanche, le service est généralement très peu aimable (c’est une caractéristique polonaise, vous n’aurez pas le sourire de la crémière), on a même parfois l’impression de se faire engueuler lorsqu’on commande à manger (il faut s’y habituer rapidement hein, sinon on n’y survit pas !). Par ailleurs, les cartes sont rarement bilingues ce qui rend l’exercice plus périlleux. Mais la cuisine est souvent fraîche et délicieuse. Ouverts tôt le matin, on trouve dans la plupart de ces établissements de quoi faire un petit déjeuner copieux, avec des œufs ou des crêpes, et on y sert de bons cafés. Ces bars à lait sont surtout idéals pour un petit lunch sur le pouce, accompagné d’un verre de … lait (hé oui) ou de kéfir (ce que j’ai pu trouver à Cracovie). Bref, vous adorerez à coup sûr ! Nous, on ne s’en est pas lassé.

IMG_1818

Soupe à la tomate de Mateusz Gessler

La cuisine traditionnelle :

Pour le reste de nos repas, nous avons surtout opté pour des restaurants servant de la cuisine traditionnelle. Du plus ‘typique » (avec danse folklorique et tout le tralala) au plus chic, ces établissement ne manquent pas en Pologne tant les Polonais sont attachés à leur histoire et à leurs traditions (une marque du nationalisme ?). Il y a donc de quoi faire, et pour toutes les bourses. Et puis les prix sont si bas, que même les restaurants classés « chics » ou gastronomiques, restent relativement abordables (attention toutefois au prix du vin qui peut faire monter les additions).

Parmi les plats traditionnels, on retrouve en entrée le « bortsch », une soupe slave à la betterave (parfois déroutante car très liquide – oui, c’est de la betterave pure, il faut aimer ça). Lorsqu’elle est servie bien chaude, elle peut faire beaucoup de bien, et en accompagnement de pierogis, c’est un délice.

IMG_1815

Toujours dans les soupes, les cartes proposent également très souvent des soupes à la tomate et des soupes aux champignons. Généreusement servies, elles sont souvent présentées sous forme de bouillons (donc non mixées). Personnellement, j’ai adorées ! D’ailleurs, les bouillons en général ont la cote dans ce pays. Il faut bien faire face aux températures extrêmes de l’hiver. Comme dirait mon papa, rien de mieux qu’une bonne « sou-soupe » pour se réchauffer. On y a même eu droit en entrée lors du mariage – avec des vermicelles … trop bon !

IMG_1819

Poulpe chez Mateusz Gessler

Autres mets, un peu plus carnivores cette fois, le pain de viande et le « smalec » appelé « lard » sur les cartes anglophones (sorte de saint-doux polonais très très gras, attention) qui sont monnaie courante pour l’apéro. Ils peuvent être servis avec des cornichons ou une choucroute aigre-douce, et un peu de pain. Ça peut surprendre la première fois – surtout lorsqu’on pensait commander du bacon grillé – hein Max ? ;) – mais c’est très bon (avec modération toutefois) !

Pour ce qui est des plats de résistances, les Polonais raffolent des viandes grillées. On les trouve toutes, sous toutes les formes, sur toutes les cartes ! A tel point que je me suis demandée d’où pouvaient provenir toutes ces bêtes … bref, réflexion ultra glauque surtout lorsque chouchou commande d’énormes plateaux de mixed & grilled. Passons, il paraît que c’est très bon ! En accompagnement, sans surprise, on trouve surtout du chou et des patates. En frites, sautées, à l’eau ou en purée. Au moins, les Polonais ont le mérite de manger « local » et de « saison ».

Pour ce qui est des desserts, nous avons découvert avec surprise que LA spécialité de tous les temps en Pologne, était la meringue au coulis de fraise ! Je n’en savais rien ! Parfois sous forme de pavlova (mais oui je suis bête, c’est un dessert russe !), dans les restaurants, ou simplement servie à l’assiette (une meringue + du coulis). Et croyez-moi, les deux qu’on a mangées était terribles ! Croustillantes comme il faut, et très crémeuses à l’intérieur … j’en salive encore. La pièce montée du mariage était d’ailleurs constituée de plusieurs de ces meringues. On était d’abord très surpris, mais c’était parfait pour finir le repas. Enfin … « finir » est un grand mot car oh !, après le dessert on a pu enchaîner avec le barbecue !! Ouai, c’est trop cool ! La tradition polonaise veut que lors d’un mariage, on mange non-stop, toute la nuit, et dans un ordre de repas pas toujours logique pour nous, les « bobos de l’Ouest ». C’était top, on a pris 3 kilos chacun, mais on recommencera, avec un peu moins de vodka peut-être (quoi que …).

Aaaaahh et j’oubliais le bretzel local que l’on trouve sur de petits stands à chaque coins de rue (parfois tenus par des enfants, d’autre fois par des quadragénaires) : le bublik. C’est en fait une pâte levée et roulée en cercle, agrémentée de différentes graines (pavot, sésame, graines de courge, tournesol …). Ils me font penser à des couronnes de princesse. J’adore ! C’est moelleux, assez copieux, parfait pour les petits creux entre deux visites.

Voilà, je crois avoir fait le tour de nos découvertes culinaires polonaises. J’espère qu’elles vous ont donné envie d’y faire un tour et de les découvrir si ce n’est pas déjà fait, ou alors d’y retourner ! Les préjugés ont souvent bon train sur les pays de l’Est européen, ils ne demandent donc qu’à être déconstruits.

 Enfin, vous trouverez ci-dessous la liste des restaurants assez remarquables que je vous conseillerais à Varsovie et Cracovie. A retrouver également sur mon compte Mapstr : @junew09

DSC_0499

N’hésitez pas à nous laisser en commentaires vos impressions personnelles et vos bons plans.

A très vite pour de nouvelles aventures ! ♥

Cracovie

Milkbar Tomasza : Un bar à lait moderne, proposant une cuisine fraîche et originale, parfait pour les brunchs ou les lunchs. En boisson, testez le kéfir ! ♥

Green Day : Un bar à lait qui ne propose que des plats végétariens. Leurs bouillons sont à tomber !

Cafe Bunkier : Sous une grande verrière, le café de cette galerie d’art propose des tapas à déguster à toute heure. On aadoré leur houmous et falafels. Ambiance jazzy et très agréable.

Pod Wawelem : Une énorme brasserie polonaise, avec serveuses en costume. Mes meilleurs pierogis, une ambiance géniale … bref un incontournable

Pod Aniolami : Restaurant construit dans les couloirs tortueux d’un caveau. Ambiance médiévale, dîner à la bougie et cuisine traditionnelle savoureuse.

Varsovie

Pod Barbakanem : Attention accueil très austère, voir antipathique, dans ce bar à lait traditionnel tenu par des septuagénaires. Mais cuisine fraîche, entièrement maison et de quoi se régaler au brunch ou au petit déjeuner.

Metr Nad Ziema : Un petit établissement moderne et design qui sert une cuisine fraîche et de saison. Bon point pour les burgers et le brownie !

Folk Gospoda : Un restaurant traditionnel polonais qui propose des animations musicales et folkloriques. Pas uniquement destiné aux touristes, le petit détour vaut le coup !

Warszawa Wschodnia par Mateusz Gessler : Notre coup de cœur du séjour. Dirigé par un chef français, ce restaurant est divisé en deux parties. La première ouverte 24h/24h (celle que l’on a testée) et qui propose des plats polonais à la mode bistronomique à prix très abordable. Le menu dégustation 6 plats est à 30 euros ! Pour le cadre, on est assis directement à un grand comptoir ouvert sur la cuisine. Expérience inédite. L’autre partie du restaurant est à proprement parlé gastronomique, et donc un peu plus chère. Réservation vivement conseillée.

DSC_0457DSC_0446DSC_0444DSC_0442DSC_0434DSC_0433 (2)DSC_0504DSC_0506DSC_0518DSC_0524

Un commentaire

  1. Je vais bientôt faire un tour à Cracovie et je vais aussi me faire un petit tour des spécialités culinaires polonaises. Grâce à toi je ne serai pas étonnée si le service fait un peu « ours »! Très jolies photos !

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s