Crazy California – Road trip insolite & Foodies

Il était grand temps que je publie ce second article consacré à notre voyage à San Diego en mai dernier. Oui ça commence à dater … Les articles « voyages » prennent toujours beaucoup plus de temps à la rédaction, et avec la fin de l’année scolaire, j’ai été légèrement dépassée par les événements. Heureusement, les vacances arrivent à grands pas et le rythme décélère un peu. C’est le bon moment pour me replonger dans les nuages (ou plutôt le soleil et les vagues) et vous parler un petit peu des lieux incroyables que nous avons visités, et surtout de ce que nous avons mangé !

ROAD TRIP

Commençons d’abord par notre voyage. Nous étions logés chez deux de nos meilleurs amis récemment implantés à San Diego dans le quartier de Pacific Beach. Juste au bord de l’Océan … évidemment … c’est sûrement le quartier le plus agréable de la ville avec ses bars, son ambiance et ses surfers … Bref, nos deux blonds ont une vie de rêve … Je les déteste ♥ ! Passons … Je ne peux donc rien vous dire quant au logement, si ce n’est qu’il faut bien choisir son quartier car tout est trèèèès étendu et qu’on ne fait pas grand chose à pieds.

DSC_1664

À San Diego il fait beau et relativement chaud toute l’année (20° C en moyenne), on peut donc profiter des activités extérieures à tout moment et visiter la ville sans se ruiner. Le premier jour, nous avons loué des vélos pour faire le tour des beaux quartiers (La Jolla, PB, Mémorial Park …). C’était une bonne idée, on s’est bien baladé, on a même croisé des phoques ! Mais alors qu’est-ce que ça grimpe … Bonjour les courbatures pour le reste de la semaine. Mais ce n’est pas non plus inaccessible, et ça vaut le coup rien que pour les paysages magiques qu’il y a à voir.

Mais je voudrais vous parler en particulier ici de notre journée de road trip dans le désert en Grand Cherokee. Elle nous a permis d’estimer la démesure de quelques artistes californiens (d’où le titre complètement crazy !) sur un circuit de près de sept heures environ. Ça peut paraître long mais je crois que ce fut la journée la plus dingue du voyage.

Nous avons quitté San Diego sur les coups de 10 heures et avons rejoint la Salvation Mountain, ce monticule de peinture paumé en plein milieu du désert (voir photos). C’est l’oeuvre d’un hippie des années 1960, Leonard Knight, qui y a consacré sa vie entière et l’a dédié à … Jésus … C’est un endroit tout simplement magique, irréel et tenu aujourd’hui encore par quelques hippies qui ne refuseront pas une petite pièce (ou autre objet farfelu de dévotion).

DSC_1527 DSC_1535 DSC_1536

Nous avons ensuite continué notre route vers Palmspring en passant près de Salten Sea, un lac de sel entièrement à sec. Nous n’avons pas eu le temps de nous y arrêter mais il parait que l’on peut faire une balade sur des carcasses de poissons morts … Bref, on a passé notre tour ce jour ci mais les amateurs apprécierons (si ça existe ^^).

road trip

Arrivés à Palmspring, ville construite au coeur d’une oasis et haut lieu de villégiature de nombreuses stars hollywoodiennes, nous avons pu admirer les maisons d’Elvis Presley et de Frank Sinatra (dont la piscine est en forme de piano !). C’est très joli, les villas blanches des années 1960 et tous les palmiers ont énormément de charme. Bon, ce n’est toutefois pas très animé, il parait que la moyenne d’âge de la population a plus de 50 ans.

Mais ça c’était avant de découvrir par hasard la maison d’un autre artiste complètement dingue, Kenny Irwin Jr. Depuis la fin des années 1980, ce dernier a transformé son jardin et sa maison en un véritable musée de sculptures appelé le Robo Light. Ses créations très colorées, parfois glauquissimes, tournent autour du thème de Noël et du jouet … Il y en partout … On se croirait dans la maison du Grinch. L’entrée n’est pas libre, il faut prendre rendez-vous pour pouvoir visiter ou se présenter à la porte de l’intéressé et lui demander l’autorisation d’entrer …Mais surtout, si vous allez à Palmspring, ne passez pas à côté ! Sensations garanties !

DSC_1548 DSC_1553 DSC_1564DSC_1570DSC_1572DSC_1592DSC_1579DSC_1610

Enfin nous avons repris la route jusqu’à Cabazon Dinosaur, un lieu où l’on peut admirer d’énormes sculptures de dinosaures en plein milieu du désert. Il y a aussi un musée juste à côté que l’on n’a pas fait mais qui se dit être le plus grand musée consacré aux dinosaures au monde (à vérifier …). Bon pour tout vous avouer nous n’y sommes allés que pour la photo … Paye ton bilan carbone  ! Ces dinos ont été créé eux aussi par un artiste des années 1960, Claude K. Bell pour attirer les touristes dans son restaurant juste à côté. C’est assez étonnant et insolite donc si vous passez par là arrêtez vous, en revanche on vous conseille de ne pas faire le détour exprès. Ce n’est pas non plus l’attraction du siècle. Pour nous ça nous a surtout permis de boucler notre Crazy road trip qui a duré près de 7 heures quand même.

DSC_1613 DSC_1620

Le reste de la semaine à San Diego, nous avons fait plusieurs randos qui valent vraiment le détour : Celle du Mount Woodson trail (à 1h de route à peine) est très accessible et offre des paysages presque lunaires. Celle de Torrey Pines à San Diego même est juste magnifique.

Voilà pour notre semaine. Le reste des photos parlent d’elles-même je crois. :)

 DSC_1451 DSC_1456 DSC_1479 DSC_1507 DSC_1512 DSC_1516 DSC_1649 DSC_1652 DSC_1655 DSC_1656 DSC_1659 DSC_1672 IMG_2636

FOODING :

Passons enfin à la nourriture locale : Souvent, on apparente l’alimentation américaine à la malbouffe et aux fast-foods. Ce n’est évidemment pas sans raisons, les enseignes et restaurants qui y sont consacrés sont omniprésents et sollicitent tous nos sens pour nous faire ingurgiter 2 litres de Coca-Cola par repas (à croire que le pays regorge de gisement souterrains de soda) et des burgers à 6 étages.

Cependant, ce n’est pas pour autant que tout le monde mange mal en Californie ! Bien au contraire. De nombreuses enseignes ont récemment pris la tendance inverse pour faire face aux clichés et répondre à une nouvelle demande. C’est dans ce coin du monde d’ailleurs que sont nés la mode du « healthy », des « green smoothies » ou des régimes hyper-protéinés. Il y a donc deux extrêmes qui se côtoient au quotidien, entre les accros aux donuts et les fana de jus d’herbes, et malgré toutes les dérives que ces deux régimes alimentaires peuvent supposer, on peut facilement y trouver notre compte en rééquilibrant la balance et en se faisant plaisir sans excès. Et puis un petit craquage de temps en temps, surtout en vacances, ça ne fait pas de mal non plus hein !

IMG_2828

Voici donc une petite liste de restaurants et supermarchés qu’on a pu apprécier à San Diego, notamment dans le quartier de Pacific Beach (certains sont d’ailleurs des chaînes que l’on peut trouver ailleurs).

Pour le brunch ou le petit déjeuner :

♥ Java Earth Cafe : pour des petits déjeuners de folie sur le pouce (granolas, muesli, breakfast burritos, thé matcha …)
♥ Café 976 : pour un brunch 100% bio, frais et maison. En plus la terrasse ombragée donne vraiment envie de s’y poser et d’y rester un long moment.

Les Fast foods :

♥ In N’ Out : C’est la chaîne de burger hype du moment. Tenue par des mormonts, elle garantie une viande toujours fraîche car ces derniers refusent la congélation. On a craqué pour le Double Double et notre copine vous recommandera le toping « Animal Style » pour les frites. Une vraie tuerie, la photo en dit long je crois !

Pour le dîner :

♥ The Fish Shop : Restaurant préféré de nos amis qui sert en permanence du poisson ultra frais et sous toutes les formes. On a particulièrement adoré leurs fishtacos et les ceviche de thon.

Manger Mexicain : Parce que la cuisine mexicaine fait aussi partie de la culture locale … ♥

♥ Café Coyote : A Old Town, le quartier mexicain. C’est une immense enseigne constamment bondée et qui offre des tacos à gogo, mais aussi toutes sortes de plats mexicains à petits prix et très généreux ! On a adoré ! Réservation conseillée.

Pour l’apéro et boire un verre :

♥ Miller’s Field : Où l’on a pu dévorer des appetizers à base de dips colorés et de sauce à l’artichaut et aux épinards accompagnés de pintes de bières qui venaient à point nommé.

Faire des courses bio, locales et responsables :

 ♥ Trader’s Joe : Chaîne de supermarchés discount californienne qui cherche à réduire les étapes de distribution entre producteurs et consommateurs. On y trouve des produits bio (organics) à prix très abordable.
♥ Farmer’s Market : Chaîne de supermarchés qui favorise les production locales et les circuits directs. Un peu plus cher que Trader Joe’s mais on y trouve des produits exceptionnels !
 ♥ Whole Foods Market : Grande chaîne américaine spécialisée dans les produits « healthy » et bio. Un vrai paradis pour les Foodistas.
DSC_1642DSC_1639IMG_2753
Voilà pour les quelques adresses qui nous on marqué à San Diego. Ce voyage était juste magique et on espère pouvoir y retourner très vite. Il va falloir économiser encore un peu pour ça … D’ici là, on a toujours nos photos et tous nos souvenirs.
Merci encore à nos deux blonds favoris pour leur accueil … Vous nous manquez à la folie !

6 commentaires

    1. Hello ! Désolée mais non je n’ai pas d’adresse à te donner pour Palmspring puisque nous sommes rentrés à San Diego le soir même. Cette ville est très jolie mais je ne sais pas si cela vaut le coup d’y rester pour la nuit, ce n’est pas très animé comme je le dis dans l’article.

      1. Merci pour ta réponse!
        En fait c’est pour aller au festival Coachella donc on va meme y rester 3 nuits… ;-)

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s